Informations et conseils sur la vulnérabilité des personnes adultes, avec ou sans mesure de protection juridique

Dans votre entourage, vous pouvez être confronté à la situation d'un parent ou d'un proche fragilisé par le vieillissement, la maladie ou le handicap (psychique, physique ou intellectuel). Vous pouvez également rencontrer cette situation en tant que tiers (à titre professionnel ou non).

La vulnérabilité de la personne adulte peut aller jusqu'à son incapacité à faire valoir ses intérêts. La simple gestion du quotidien peut poser des difficultés, tout comme la protection de ses biens et de sa personne. Sans compter la possibilité que des tiers mal intentionnés abusent de son état de faiblesse. Vous pouvez également vous interroger sur les précautions à prendre si vous devenez vous-même une personne vulnérable.

En savoir plus

Focus sur ...

Fiche questionnement
Le mandat de protection future vous permet de désigner à l'avance la (ou les) personne(s) que vous souhaitez voir chargée(s) de veiller sur vous et sur votre patrimoine, le jour où vous ne serez plus en capacité de le faire, en raison de l'altération importante de vos facultés. Toute personne majeure, y compris si elle est sous curatelle (avec l'assistance de son curateur), peut établir un mandat de protection future. Cette démarche n’est cependant pas possible pour les personnes sous tutelle ou celles bénéficiant d'une habilitation familiale (en représentation) ou d'une habilitation entre époux. Son avantage est l'anticipation, c'est à dire que vous prévoyez les modalités de votre protection et son contenu...
Fiche conseil
La protection des personnes majeures prévoit des dispositions particulières en matière de préservation du logement et des objets personnels (notamment, et par exemple, s'il y a lieu d'envisager la vente du logement). La vulnérabilité des adultes sous protection juridique nécessite, en effet, de leur garantir un cadre de vie stable et sécurisant. La loi prévoit l'obligation de conserver leur logement, avec les meubles dont il est garni, aussi longtemps que possible (que le majeur protégé soit locataire ou propriétaire, sous tutelle ou sous curatelle). Par exemple, vos décisions ou vos conseils ne peuvent exposer la personne protégée à résilier son bail locatif sans vous assurer qu'elle ait un nouveau domicile, ou...
Fiche conseil
Grande innovation de la réforme de 2009, la protection de la personne majeure protégée est reconnue à part entière. Si ce mandat de protection vous est confié, il doit faire partie de vos obligations, au même titre que la protection de ses biens (*). La protection de la personne consiste essentiellement à la protéger de sa vulnérabilité (celle qui l'exposerait, par ses choix, à se mettre en difficulté, voire en danger, sur un plan personnel, tant au niveau corporel que psychologique. Mais aussi, la protéger de tiers mal-intentionnés). La protection de la personne consiste également à ce que vous soyez le garant de ses nouveaux droits qui sont définies dans la charte des droits et libertés de la personne majeure protégée...