Informations et conseils sur la vulnérabilité des personnes adultes, avec ou sans mesure de protection juridique

Dans votre entourage, vous pouvez être confronté à la situation d'un parent ou d'un proche fragilisé par le vieillissement, la maladie ou le handicap (psychique, physique ou intellectuel). Vous pouvez également rencontrer cette situation en tant que tiers (à titre professionnel ou non).

La vulnérabilité de la personne adulte peut aller jusqu'à son incapacité à faire valoir ses intérêts. La simple gestion du quotidien peut poser des difficultés, tout comme la protection de ses biens et de sa personne. Sans compter la possibilité que des tiers mal intentionnés abusent de son état de faiblesse. Vous pouvez également vous interroger sur les précautions à prendre si vous devenez vous-même une personne vulnérable.

En savoir plus

Focus sur ...

Fiche questionnement
Retenez que pour que votre parent, votre proche ou pour toute personne (en tant que tiers) soit placé(e) sous protection juridique (sauvegarde de justice, curatelle ou tutelle), il est nécessaire de se conformer à un certain nombre d'obligations légales : - obtenir une expertise médicale d'un médecin spécialiste inscrit sur la liste du procureur de la République (cette expertise attestant d'une altération des facultés mentales et/ou corporelles empêchant l'expression de la volonté de la personne à protéger) - adresser cette expertise médicale au juge des tutelles - l'accompagner d'un courrier expliquant le motif de votre demande (un formulaire cerfa existe et pourra vous aider). Le juge des...
Fiche questionnement
Le mandat de protection future pour autrui concerne les parents qui souhaitent organiser, à l'avance, la défense des intérêts de leur enfant, majeur ou mineur, dès lors que celui-ci souffre d'une maladie ou d'un handicap déja identifié (leur enfant relevant d'une mise sous protection juridique pour adulte en représentation, en référence à l'article 425 du Code Civil). Cette protection préventive permet de désigner un ou plusieurs mandataires chargés de veiller sur le bien-être matériel, physique et moral de l'enfant, soit lorsque ses parents ne seront plus en capacité de s'occuper de lui, soit à leur décès. Son avantage est, notamment, de parer aux aléas du vieillissement de parents d'un enfant devenu majeur et en...
Fiche questionnement
Le droit à l'assurance maladie et l'adhésion à une mutuelle complémentaire vont souvent de soi. Pourtant, en cas de problème d'affiliation ou d'absence de mutuelle, des frais très importants peuvent être réclamés à la personne qui n'aurait pas pris les dispositions nécessaires du fait de sa vulnérabilité (par exemple, des frais chirurgicaux ou de forfait journalier en cas d'hospitalisation).  La vigilance s'impose donc sur ce point. Il faut savoir que si une personne vulnérable dispose de revenus limités, des aides peuvent être sollicitées afin de participer au règlement des cotisations de sa mutuelle complémentaire (dans le cadre de la Complémentaire Santé Solidaire qui, à compter du 1er novembre 2019 a...