Informations et conseils sur la vulnérabilité des personnes adultes, avec ou sans mesure de protection juridique

Dans votre entourage, vous pouvez être confronté à la situation d'un parent ou d'un proche fragilisé par le vieillissement, la maladie ou le handicap (psychique, physique ou intellectuel). Vous pouvez également rencontrer cette situation en tant que tiers (à titre professionnel ou non).

La vulnérabilité de la personne adulte peut aller jusqu'à son incapacité à faire valoir ses intérêts. La simple gestion du quotidien peut poser des difficultés, tout comme la protection de ses biens et de sa personne. Sans compter la possibilité que des tiers mal intentionnés abusent de son état de faiblesse. Vous pouvez également vous interroger sur les précautions à prendre si vous devenez vous-même une personne vulnérable.

En savoir plus

Focus sur ...

Fiche conseil
La gestion du patrimoine immobilier d'une personne majeure protégée peut être complexe pour différentes raisons (son importance, sa vétusté, les charges qui y sont associées, les risques d'impayés en cas de location, les projets d'acquisition ou de vente...). N'hésitez pas à solliciter l'avis de spécialistes car votre obligation première est que la gestion de ce patrimoine ne mette pas en péril, à terme, la situation financière de la personne protégée. Même en tutelle, vous avez l'obligation de solliciter son avis si son état de santé le permet (par exemple, le projet de vente de sa maison pourra être extrêmement perturbant pour elle). L'entretien de ce patrimoine et la souscription d'assurances adaptées sont...
Fiche conseil
Etre désigné tuteur ou curateur vous confère une autorité légale qu'il ne s'agit pas d'utiliser sous la forme d'un pouvoir excessif mais d'une autorité saine. Soyez toujours respectueux de ce que la personne protégée exprime, tant au niveau de ses besoins matériels que de la considération de son mode de vie. Vous devez prioritairement, tenir compte de son avis et de son consentement dans les décisions à prendre : - en curatelle (mesure de conseils et d'assistance), ce que souhaite la personne doit servir de base aux actions menées, son accord étant toujours requis - en tutelle, vous la représentez, mais pour autant, vous devez prendre en compte, au maximum, ce qu'elle exprime (ou ce qu'elle aurait souhaité avant...
Fiche questionnement
Désigner une personne de confiance permet à une personne majeure d'être accompagnée sur le plan médical (par exemple, pour l'assister lors de ses entretiens médicaux ou pour transmettre ses volontés à l'équipe médicale si elle n'est pas en capacité de les exprimer). Pour un résident d'établissement social ou médico-social (par exemple, pour une personne âgée en EHPAD ou pour une personne en situation de handicap accueillie dans un foyer d'hébergement), la personne de confiance, en dehors de l'aspect médical, peut également l'aider dans ses démarches et la connaissance de ses droits, notamment ceux au sein de la structure qui l'héberge. Le choix d'une personne de confiance peut se faire à tout moment (...