Informations et conseils sur la vulnérabilité des personnes adultes, avec ou sans mesure de protection juridique

Dans votre entourage, vous pouvez être confronté à la situation d'un parent ou d'un proche fragilisé par le vieillissement, la maladie ou le handicap (psychique, physique ou intellectuel). Vous pouvez également rencontrer cette situation en tant que tiers (à titre professionnel ou non).

La vulnérabilité de la personne adulte peut aller jusqu'à son incapacité à faire valoir ses intérêts. La simple gestion du quotidien peut poser des difficultés, tout comme la protection de ses biens et de sa personne. Sans compter la possibilité que des tiers mal intentionnés abusent de son état de faiblesse. Vous pouvez également vous interroger sur les précautions à prendre si vous devenez vous-même une personne vulnérable.

En savoir plus

Focus sur ...

Fiche conseil
Le droit à l'assurance maladie et l'adhésion à une mutuelle complémentaire vont souvent de soi. Pourtant, en cas de problème d'affiliation ou d'absence de mutuelle, des frais très importants peuvent être réclamés à la personne majeure protégée si les dispositions nécessaires n'ont pas été prises : soit en la conseillant, en curatelle, soit en la représentant, en tutelle (par exemple, pour le règlement de frais chirurgicaux ou de forfait journalier en cas d'hospitalisation).  La vigilance s'impose donc sur ce point. Il faut savoir que si une personne majeure protégée dispose de revenus limités, des aides peuvent être sollicitées afin de participer au règlement des cotisations de sa mutuelle complémentaire (dans le...
Fiche conseil
Il existe un certain nombre d'aides financières pour les personnes en situation de précarité sociale. On peut citer, en premier lieu, le revenu social d'activité (RSA) qui est destiné aux personnes sans revenu et âgé de plus de 25 ans (sauf dérogation). Pour les personnes ayant une activité professionnelle peu rémunératrice, et depuis le 1er Janvier 2016, la prime d'activité leur assure un revenu complémentaire. Par ailleurs, diverses aides existent et nous vous en présentons ici une liste non-exhaustive : les aides associées au RSA, les aides au logement, celles accordées aux bénéficiaires de la Complémentaire Santé Solidaire et aux demandeurs d'emplois, les aides proposées par les CCAS, les Fonds Solidarité...
Fiche conseil
La carte mobilité inclusion remplace depuis le 1er janvier 2017 la carte d’invalidité, la carte de priorité et la carte de stationnement. Ce remplacement s’effectue de façon progressive, au gré des échéances de ces trois cartes. Elle est accordée sous condition par la MDPH, voire par le Conseil Départemental pour les demandeurs d'un droit à l'allocation personnalisée d'autonomie (APA). Elle permet aux personnes en situation de handicap de bénéficier de droits pour favoriser leur autonomie (en facilitant notamment leurs déplacements ou leurs moyens de transport). La carte mobilité inclusion (CMI) se décline de trois façons : la CMI stationnement, la CMI priorité et la CMI invalidité (ces...