Informations et conseils sur la vulnérabilité des personnes adultes, avec ou sans mesure de protection juridique

Dans votre entourage, vous pouvez être confronté à la situation d'un parent ou d'un proche fragilisé par le vieillissement, la maladie ou le handicap (psychique, physique ou intellectuel). Vous pouvez également rencontrer cette situation en tant que tiers (à titre professionnel ou non).

La vulnérabilité de la personne adulte peut aller jusqu'à son incapacité à faire valoir ses intérêts. La simple gestion du quotidien peut poser des difficultés, tout comme la protection de ses biens et de sa personne. Sans compter la possibilité que des tiers mal intentionnés abusent de son état de faiblesse. Vous pouvez également vous interroger sur les précautions à prendre si vous devenez vous-même une personne vulnérable.

En savoir plus

Focus sur ...

Fiche conseil
Les raisons médicales qui conditionnent la mise sous protection juridique d'un adulte (à savoir l’altération de ses facultés mentales ou l'altération de ses facultés physiques si celles-ci empêchent l’expression de la volonté) n’empêchent pas, par principe, la conduite d’un véhicule motorisé (tel que, par exemple, une voiture « classique », une voiture dite « sans permis » ou un cyclomoteur). Autrement dit, une personne majeure protégée est en droit de conduire sauf si, comme pour toute personne, elle se voit interdire de conduire, soit pour une raison administrative, soit pour une raison judiciaire (par exemple, parce qu’elle n’est pas autorisée à passer ou à conserver le permis de conduire en raison d’un...
Fiche réglementation
Retenez que pour exercer correctement un mandat de protection juridique (tutelle ou curatelle), vous devez toujours identifier préalablement la nature de l'acte à réaliser (à savoir, "est-ce un acte conservatoire, un acte d'administration ou un acte de disposition ? "). Cela vous permet de savoir si la personne protégée peut réaliser seule cet acte ou non, si vous pouvez l'accomplir avec son accord ou seul, ou si l'autorisation du juge des tutelles doit être sollicitée ou non.  Dans un souci de simplification, on peut considérer que : - les actes conservatoires et les actes d'administration relèvent d'une gestion "au quotidien". Dans le cadre d'une mesure de curatelle, vous devez vous garantir...
Fiche conseil
Il existe un certain nombre d'aides financières pour les personnes en situation de précarité sociale. On peut citer, en premier lieu, le revenu social d'activité (RSA) qui est destiné aux personnes sans revenu et âgé de plus de 25 ans (sauf dérogation). Pour les personnes ayant une activité professionnelle peu rémunératrice, et depuis le 1er Janvier 2016, la prime d'activité leur assure un revenu complémentaire. Par ailleurs, diverses aides existent et nous vous en présentons ici une liste non-exhaustive : les aides associées au RSA, celles accordées aux bénéficiaires de la CMU-C et aux demandeurs d'emplois, les aides proposées par les CCAS, les Fonds Solidarité Logement (FSL), les organismes d'Action Logement dans...