Informations et conseils sur la vulnérabilité des personnes adultes, avec ou sans mesure de protection juridique

Dans votre entourage, vous pouvez être confronté à la situation d'un parent ou d'un proche fragilisé par le vieillissement, la maladie ou le handicap (psychique, physique ou intellectuel). Vous pouvez également rencontrer cette situation en tant que tiers (à titre professionnel ou non).

La vulnérabilité de la personne adulte peut aller jusqu'à son incapacité à faire valoir ses intérêts. La simple gestion du quotidien peut poser des difficultés, tout comme la protection de ses biens et de sa personne. Sans compter la possibilité que des tiers mal intentionnés abusent de son état de faiblesse. Vous pouvez également vous interroger sur les précautions à prendre si vous devenez vous-même une personne vulnérable.

En savoir plus

Focus sur ...

Fiche réglementation
L'ouverture d'une mesure de protection juridique est une étape importante car un certain nombre d'obligations sont à remplir. Une des plus importantes est l'inventaire du patrimoine car il s'agit de "l'état des lieux" de ce que la personne protégée possède au commencement de votre intervention. Vous allez être garant de la protection de ce patrimoine tout au long de votre mission. L'information de votre mandat aux différents organismes dont dépend la personne protégée, ainsi que la mise en place d'un nouveau fonctionnement bancaire, sont également des points incontournables. Mais attention, ces premières démarches sont toujours à réaliser en fonction de ce que précise le mandat qui vous est confié et son étendue (par exemple...
Fiche questionnement
Retenez que pour que votre parent, votre proche ou pour toute personne (en tant que tiers) soit placé(e) sous protection juridique (sauvegarde de justice, curatelle ou tutelle), il est nécessaire de se conformer à un certain nombre d'obligations légales : - obtenir une expertise médicale d'un médecin spécialiste inscrit sur la liste du procureur de la République (cette expertise attestant d'une altération des facultés mentales et/ou corporelles empêchant l'expression de la volonté de la personne à protéger) - adresser cette expertise médicale au juge des tutelles - l'accompagner d'un courrier expliquant le motif de votre demande (un formulaire cerfa existe et pourra vous aider). Le juge des...
Fiche réglementation
La protection des personnes majeures, depuis la réforme de 2007, a introduit la notion de "protection de la personne" (avant on ne parlait pratiquement que de protection des biens). Le principe de protection est un principe essentiel dans l'exercice des mesures de sauvegarde de justice avec mandat spécial, de curatelle ou de tutelle. Protéger doit donc orienter votre intervention, en priorité. Mais attention, cette protection ne doit pas être ni abusive, ni enfreindre les libertés de la personne protégée. En tutelle, vous devez prendre en compte ce que la personne souhaite si elle est en état de l'exprimer. Vous devez l'associer au maximum dans les décisions à prendre (en l'informant des incidences et des enjeux). A...